02 avril 2010

le Petit Bard en colère, mars 2010

Avertissement : ce documentaire vidéo de 14' n'a pas la qualité du film Tomber des murs : il est fait dans l'urgence de l'actualité. Il nous semblait important face à la situation aujourd'hui au Petit Bard de montrer la situation actuelle  inacceptable: 38 familles, hommes, femmes enfants "campent" toujours  dans des situations précaires dans la Maison pour Tous F. Villon au Petit Bard, depuis 2 semaines! Elles refusent de regagner les appartements qu'elles occupaient dans le Batiment A du petit Bard, un bâtiment vétuste, dangereux et insalubre qui n'a  pas été entretenu. Elles demandent à être relogées rapidement.

Montpellier, Le Petit Bard en colère
envoyé par ziconofages. - L'info video en direct.


Il nous a semblé important de parler de cette actualité car :
- un drame aurait pu survenir comme en 2004... et les habitants du Bâtiment A et ceux du Petit Bard en général vivent toujours dans des conditions indignes.
- la situation actuelle - dormir dans la maison pour tous F. Villon - n'est pas acceptable. Enfants et des adultes ont vécu des moments très angoissants et vivent toujours dans des conditions précaires, fatigantes (vie collective),...
- n'assiste-t-on pas là à une discrimination flagrante dans la gestion des personnes sinistrées et dans le relogement de ses personnes...?)
- pour mieux comprendre le jusqu'au-boutisme des habitants, leur ras le bol:  Montpellier journal Petit Bard: la justice lâche l'affaire.
- on ne veut pas les reloger ailleurs dans le parc social car ils paient en moyenne un loyer de 500€ pour un F4 au Petit Bard et les reloger ailleurs signifie leur faire payer des loyers de 700 à 800 euros, alors que beaucoup de familles sont touchés par le chômage et ne peuvent se permettre une telle dépense. (On peut rajouter que M. Bouillé (Adjoint au maire et Délégué à la rénovation urbaine, au logement social et au quartier Cévennes et principal acteur des négociations actuelles) indique dans le film Tomber des murs? que "les gens au Petit Bard seront relogés où ils le souhaitent, même dans des quartiers comme Ovalie, Malbosc,...Les loyers sont chers mais on va faire en sorte que ce soit possible et que les gens puissent y aller." ...

 

Où les avis divergent d'avec les constats des habitants...

 


Commentaires sur le Petit Bard en colère, mars 2010

Nouveau commentaire